Les Indiens et les Tuniques bleues (Métaphore)

Article publié par Guy Degeorges le 20/11/2013 à 17:04
Catégories : Contrôle de Gestion
Tags : Contrôle de Gestion

Du temps où les indiens cavalaient encore librement dans les grandes plaines de l'Ouest, les tuniques bleues virent installer un camp fortifié dans leur territoire.

Méfiant, et à juste titre, le Grand Chef ordonna à son meilleur guerrier- Œil de Lynx- d'aller espionner le fort afin de connaitre le nombre des ennemis. Ainsi, la nuit tombé, Œil de Lynx grimpa au sommet du plus haut des arbres prés du fort pour l'espionner. Il revint au petit matin, et eu avec le Grand Chef la conversation qui suit:

- J'ai observé les tuniques bleues, Grand Chef, ils sont environ 1013.

- Comment, Oeil de Lynx, qu'est ce que cela veut signifie, "environ 1013"?

- Grand Chef, j'ai d'abord observé combien il y avait de tuniques bleues en haut des murs. 3 sentinelles montaient la garde de chacun des 4 cotés et une de plus patrouillait entre elles. Ce qui  fait 13, j'en suis absolument sur, je les ai comptées et recomptées toute la nuit.

- D'accord Oeil de Lynx, mais les 1000 autres?

- Là, Grand Chef, ça se complique. Il faisait sombre à l'intérieur du le fort, mais je distinguais beaucoup de tuniques bleues qui entraient et sortaient de leurs tentes, allaient à la soupe ou à l'exercice, quittaient le fort pour des rondes...Mais je suis sur qu'il y avait beaucoup, plus que je ne pouvais compter un par un, alors au hasard je dirais 1 000. Donc 1 0002 plus 13, ça fait 1013.

La morale de cette histoire, c'est qu'Oeil de Lynx était surement un valeureux guerrier, mais qu'il n'aurait pas fait un bon contrôleur de gestion.

Guy Degeorges

Merci à mon collègue Luc Marot pour la transmission!

 

 

 

 

 

Copyright © 2017 - Solution de création de sites Internet éditée par EPIXELIC - Administration - webgreen